Communauté de communes du Canton d'Oulchy-le-Château
  
Communauté de Communes du Canton d'Oulchy le Château
> Accueil > Chacrise > Communes > Communauté de communes > Chacrise
CHACRISE
Cliquer pour Zoomer
Cliquer pour Zoomer
Cliquer pour Zoomer
Cliquer pour Zoomer
Cliquer pour Zoomer
Les Chacrisois
Population : 355
Maire : M. GENARD
Horaires de permanences de la Mairie : Lundi et jeudi de 18h à 19h
Tel de la Mairie : 03 23 55 09 33
Nom du secrétaire : Denis GARNIER
Regroupement scolaire de la commune : Groupe scolaire de Chacrise

Historique de la Commune :
Carcarisia en 858, Chacrisia en 1332, Chacrise est un village de l'ancien Soissonnais, bâti au fond de la vallée de la Crise, à laquelle sans doute il doit son nom. Chacrise se trouve ainsi à 35 kilomètres au sud de Laon et 15 kilomètres de Soissons.
Chacrise appartenait originairement au domaine royal. En l'année 858 Charles-le-Chauve le donna à l'abbaye de notre dame de Soissons qui l'a conservé jusqu'à la révolution.
Avant le début de la 1ère Guerre Mondiale, un magnifique clocheton ornait l'école de la commune. Démoli et jamais reconstruit sous cette forme.
Sur la gauche de l'église Saint jean se trouvait un lavoir.
Le château à la fin de la guerre fut incendié.

L'étymologie de Chacrise veut dire "tête de Crise"

Patrimoine architectural
Eglise
L'église de Chacrise date du XIIe siècle et a été remaniée au XIXe. Les fenêtres en plein cintre ont néanmoins conservé leur caractère d'origine. Le portail de la façade est ogival avec des chapiteaux décorés de crochets à boules et de feuilles feuilles d'eau, et de chaque côté, des fenêtres en ogive. Il est surmonté d'un oculus au milieu d'une rangée de petites arcatures. Le clocher, construit vers le milieu du XIIe siècle, a des baies jumelles en plein cintre encadrées par des colonnettes et deux gros futs engagés.
Sur le pignon du transept droit, une statue représente un martyr, dont on ne sait le nom, mais reconnaissable à la palme qu'il tient dans la main droite. Il tient un livre ouvert dans sa main gauche.

Aujourd'hui : Eglise Saint Jean Baptiste, romane, restauration complète en 1890. Beau clocher conservant ses motifs du XIIème et XIIIème siècle. Un tableau de l'Ecole Française du XVIIème représente la Vierge et l'Enfant ésus qui décore l'entrée de la nef. Il est orné d'un cadre en bois finement sculpté, qu'on a malencontreusement redoré récemment.

Patrimoine naturel : traversé par la Crise qui rejoint ensuite l'Aisne.

Curiosités
Le gisant de l'église de Chacrise : il est établi depuis le milieu du 19ème siècle que ce nom n'est qu'un pseudonyme donné aux restes inconnus d'une sainte exhumée à Rome le 25 mai 1802.